La vérité sur l’engagement au travail

Engagement au travail

 

Combien de vos salariés viendraient travailler s’ils avaient le choix ?

Vous donneriez votre main à couper que la majorité de vos salariés s’investissent dans leur travail et sont intrinsèquement motivés ?

La vérité est hélas difficile à entendre (et vous y perdriez votre main): 9% seulement viendraient travailler s’ils avaient le choix !

En effet, selon l’étude Gallup 2013 sur l’engagement des salariés français en entreprise, seuls 9% en moyenne sont véritablement engagés, c’est-à-dire croyant en leur mission et en leur entreprise. Sur les 91% restant, 65% ne se sentent pas engagés, et 26% sont activement désengagés– trois fois plus que ceux qui sont engagés.

Le désengagement a un prix

Au-delà de la petite attaque à votre fierté – et à votre main – que cette nouvelle peut représenter (bien sûr c’est une moyenne et vous êtes certainement une exception), il y a une vraie question business derrière cette problématique.

Car un employé activement désengagé en fera le moins possible sans aucune préoccupation pour la qualité. Peu collaboratif, il instillera un climat négatif voire nocif autour de lui. Comme cet employé aussi vif qu’une limace qui se traine à 10h30 au bureau, prend 5 pauses café dans la journée, part à 17h et grogne qu’il n’a pas le temps dès qu’on lui demande un service.

On estime qu’il coûte près de 100 Milliards d’euro par an à l’économie Française. Et à votre entreprise? Faites le calcul: multipliez le nombre de jours d’absentéisme par le taux journalier moyen, ajoutez le coût de recrutement et de formation pour remplacer les démissionnaires, additionnez le % de productivité ou de clients perdus à cause de la démotivation. L’addition est probablement salée. Et si vous pouviez la diviser par deux ?

Et l’engagement au travail aussi

Car à l’inverse un employé activement engagé sera prêt à en faire plus que ce qui lui est demandé, à prendre des initiatives, à apporter de nouvelles idées. Comme cette nouvelle employée qui a mangé du lion et qui, à peine arrivée, vous donne le tournis par le nombre de propositions et de projets qu’elle a en tête, entrainant son équipe dans son sillage.

Et ça paye ! Au niveau mondial le premier quartile des entreprises en terme d’engagement sont nettement plus productives, plus rentables, mieux notées par leurs clients que le dernier quartile. Elles ont aussi moins d’absentéisme et de turnover et sont moins susceptibles d’avoir des accidents du travail !

L’engagement au travail et la motivation des employés représentent donc un potentiel fantastique de gain de productivité et de qualité d’exécution.

Alors engagez-vous !

Quelques pistes pour vous permettre d’augmenter l’engagement au travail :

  • Faire confiance et déléguer plus en responsabilisant chacun
  • Générer un sentiment d’appartenance et de fierté en partageant un rêve commun
  • Impliquer les salariés dans le processus de résolution des problèmes et de prise des décisions
  • Clarifier la répartition des rôles et responsabilité de chacun dans l’organisation
  • Offrir à chacun des opportunités de progresser et de développer son potentiel
  • Mettre en place des niveaux élevés de confiance, d’intégrité et d’éthique
  • Accorder aux salariés un espace ouvert pour les suggestions, plaintes, questions et y répondre
  • Louer les efforts, les contributions et la performance du personnel
  • Instaurer un environnement de travail stimulant et de défis, encourageant l’initiative

Et vous, sur l’échelle de l’engagement au travail, où vous situez vous et où voulez-vous vous situer ?