Opérations de fusion : mariage de passion ?

Fusac et Meetic : même logique

Cas concret :

Vous hésitez. L’offre de fusion est alléchante sur le papier. Cette opération financière de rapprochement avec un concurrent vous permettra de mutualiser l’ensemble de vos services marketing et commerciaux, d’avoir plus de poids dans les négo avec vos fournisseurs et de devenir le leader du marché. Mais vos équipes voient d’un mauvais œil cette opération. Ils ne ressentent aucune affinité avec l’autre entreprise dont ils critiquent l’attitude agressive. Un mariage heureux est-il possible ?

 

THEORIE

L’idée principale de Meetic, comme des conseils M&A, c’est de prétendre que l’amour est au coin de la rue, qu’il est possible de rencontrer le partenaire de sa vie en sélectionnant quelques critères et en ayant deux- trois discussions.

Or 50% des mariages échouent, tout comme plus des deux tiers des fusions, malgré les sommes astronomiques dépensées en bouteille de champagne ou en due diligence.

Pourquoi? Principalement à cause d’une incompatibilité de caractère ou de culture…non identifiée!

Le physique ne fait pas tout, les synergies économiques non plus

Si les chiffres, comme les photos des profils Meetic, semblent attractifs et donnent envie de se lancer dans une aventure commune, les synergies sont, en majeure partie, virtuelles. Car ce sont les deux équipes qui vont – ou non – les mettre en œuvre. Toutes les études concordent sur le fait que c’est le facteur humain qui sera au cœur de la réussite. Si les hommes n’arrivent pas à s’entendre et à collaborer, les synergies ne seront qu’un feu de paille et la gueule de bois post-maritale sera douloureuse. Les conseils M&A sont là pour “habiller la mariée” et la rendre la plus désirable possible, c’est leur rôle. Qui s’installerait durablement en couple simplement parce qu’il ou elle est beau/belle? C’est pourtant ce que beaucoup d’entreprises font. Il serait temps d’aller au-delà des apparences pour ne pas vivre un cauchemar après la lune de miel.

M&A ou couple, c’est d’abord une question d’affinité… et d’identité

Quand il s’agit de vivre ensemble au quotidien, il est nécessaire d’avoir des atomes crochus. La clé du couple est d’avoir des affinités et des valeurs compatibles. Or il n’y a pas deux personnes ni deux entreprises qui ont la même identité. Il est donc primordial de comprendre quelle est l’identité de chacune, quelles sont leurs valeurs communes et celles – car il y en a – qui sont incompatibles. Selon McKinsey, 92% des dirigeants regrettent de n’avoir pas avoir fait une analyse culturelle plus poussée de leur cible avant la fusion (beaucoup de couples pourraient en dire autant) ;-(

L’amour c’est regarder ensemble dans la même direction

Dans un couple comme dans une fusion, ce qui va surtout rassembler c’est un projet commun ambitieux, fédérateur et inspirant, qui va donner envie aux deux groupes d’individus de construire ensemble. Tout comme on ne se marie pas juste pour avoir des enfants, ce projet doit aller au-delà de la fertilité financière (qui ne parle pas à l’émotion et aux valeurs de la majorité), elle peut prendre la forme d’un challenge commun, d’un rôle important à jouer dans le monde, etc. Il est indispensable de créer une nouvelle identité commune, forte et partagée. L’une des sources principales de stress lors d’une fusion, c’est l’acculturation : 78% des employés s’opposent à une fusion par crainte de perdre leur poste et leur identité commune.

Une relation durable est une relation harmonieuse

Au début d’une relation amoureuse, on est souvent partagé entre une partie de nous qui est irrésistiblement attirée et une autre qui a peur de perdre sa liberté, de se sentir dépossédée, et qui si elle n’est pas écoutée va peu à peu empoisonner les relations. La fusion est une illusion, chacun a des besoins, des désirs et des compétences spécifiques, et le rôle de l‘autre est de reconnaître et respecter ces besoins. Il en va de même de deux groupes d’individus. Il est donc primordial de parler rôles et responsabilités dans la future organisation en amont pour que chacun garde sa zone de plaisir … Attention aux egos !

 

MISE EN PRATIQUE: LA FUSION HARMONIEUSE

Vérifiez la compatibilité

Notre couple d’entreprises peut-il marcher ? Pas besoin d’un astrologue pour cela (mais un Harmoniste peut être utile), suivez les étapes “harmonieuses” suivantes:

1- Définissez l’identité de chaque entité

Cela inclut ses valeurs (vécues et non aspirationnelles), sa raison d’être, ses savoir-faire, etc, et doit être défini en commun avec les différentes parties prenantes pour refléter au mieux la réalité.

2- Comparez

Quelles sont les points communs, complémentaires, opposés ?

3- Reconnaissez les différences

Y a-t-il des valeurs, des façons de faire antagonistes ou contradictoires ? Les savoir-faire sont-ils trop redondants ? Les raisons d’être sont-elles incompatibles ? Prendre conscience des conséquences de ces différences pour les équipes : conflits, blocages, etc.

4- Évaluez la réelle compatibilité

Toute incompatibilité va générer de fortes tensions et l’effort à fournir pour obtenir une fusion harmonieuse sera bien plus important que prévu et peut même dans certains cas être sans espoir. Mieux vaut alors s’abstenir et se contenter de renforcer des partenariats et des synergies.

Définissez l’identité commune

Une fois la décision prise, réfléchissez en amont à la nouvelle identité commune. Pour cela quelques étapes :

1- Intégrez les équipes concernées dans la réflexion

Mélangez dès le départ les équipes des deux entités dans un contexte positif. Laissez les équipes co-construire ensemble la future identité commune dans laquelle ils se reconnaissent. Faites leur confiance.

2– Clarifiez les valeurs communes

Grâce à la Méthodologie du Diapason, laissez les équipes décider des valeurs qu’ils souhaitent partager et défendre, en les déclinant en comportement et règles de vie pour poser les bases du nouveau cadre de travail.

3- Définissez un projet commun

Les équipes co-définiront également la nouvelle raison d’être, inspirante et dynamisante, qui déterminera la feuille de route commune.

4- Définissez l’organisation commune

Pour que la nouvelle organisation soit rapidement acceptée, les équipes peuvent réfléchir ensemble aux différentes organisations possibles et à l’allocation des postes et des ressources de la nouvelle organisation. Ceci évite le traumatisme des décisions imposées et considérées comme “injustes” ou incohérentes. Faites appel à un spécialiste pour vous accompagner et faciliter ce moment délicat.

 

Communiquez cette identité

Et ensuite, communiquez, communiquez, communiquez sur votre projet commun et cette nouvelle identité.

La clé ? Incarnez cette nouvelle identité commune à fond. Diffusez là au maximum ; de multiples techniques peuvent vous aider pour cela. Encouragez toutes les initiatives possibles pour créer des liens entre les deux entités. Faites lâcher prise sur les identités individuelles passées.

La recette du succès n’est pas là où l’on croit généralement : elle est simplement dans la confiance dans l’humain !

 

Sources :

http://www.strategicmanagementreview.com

http://www.haygroup.com/nl/press/details.aspx?id=10307

https://www.cairn.info/revue-management-et-avenir-2010-4-page-40.htm

https://www.linkedin.com/pulse/20140616111307-20618373-culturally-aligned-partnerships-are-most-likely-to-flourish

SPB Organisational Psychology Inc. 2014