Le dirigeant chef d’orchestre

Dirigeant

Vous êtes un dirigeant et, comme tout chef d’orchestre, vous aimeriez que vos musiciens exécutent parfaitement vos morceaux et que le public vous fasse un accueil triomphal. Filons la métaphore.

Malheureusement vous n’en êtes pas encore là. Il y a des étapes qui sont difficiles à franchir pour votre orchestre. Votre entreprise rencontre par exemple un blocage interne lié au fait que :

  • il y a une multiplication de fausses notes
  • vos musiciens grincent des dents pour venir au travail
  • vous avez l’impression d’être le seul à vraiment vouloir jouer
  • vous avez beau jouer aussi bien que possible, les recettes sont insuffisantes

 

Pour arriver à une harmonie durable, il faut d’une part que chaque instrument interprète correctement sa partition, d’autre part qu’il soit parfaitement aligné avec l’ensemble.

Le rôle d’un dirigeant est de faire en sorte que chaque musicien joue au mieux de son instrument, et de créer le contexte permettant à chacun de se situer à tout moment par rapport à l’ensemble.

Mettre les bons musiciens au bon endroit

Cela signifie avoir une politique de recrutement et de gestion des salariés qui comprenne l’unicité de chaque employé, d’avoir mis en place une organisation et des processus permettant de prendre des initiatives et d’évoluer.

Créer un orchestre unique

Un orchestre c’est un ensemble qui a une âme, un esprit de groupe très fort, qui vibre à l’unisson et en harmonie. Qui n’a son pareil nulle part ailleurs. Cet esprit, il faut l’incarner en donnant le ton, mais aussi le partager régulièrement pour permettre à chacun de le vivre au quotidien et d’apprendre à corriger les dissonances.

La culture d’entreprise comme diapason de cohérence

Sans s’échiner à rechercher une note parfaite pour chaque instrument, ce qui demande un temps considérable et freine l’ensemble, l’objectif est d’avoir une harmonie grâce à un diapason auquel chaque instrument peut s’accorder.

Car comme tout instrument, votre entreprise ne jouera parfaitement que si elle est bien accordée, accordée avec sa singularité, accordée avec ses employés, accordée avec ses clients, accordée avec son écosystème.

Se mettre au diapason est la clé. Pour jouer au mieux votre partition actuelle en développant votre répertoire et votre succès.

 

Et en y prenant plaisir.

 

En savoir plus sur comment « accorder » son entreprise