Le bonheur au travail, est-ce possible?

bonheur au travail

Votre situation :

En cette fin d’hiver, le moral est au plus bas. Une bonne partie de votre équipe est en arrêt maladie et quelques-uns sont même en « burnout », les présents trainent des pieds, la productivité est en chute libre et l’ambiance générale est lugubre. Le nombre de personnes en arrêt maladie augmente chaque semaine. Comment enrayer l’hémorragie?

Solution d’anti-management

Pour l’anti-manager, les absents ont toujours tort. C’est un mauvais exemple de garder les bras cassés qui enchainent les arrêts maladie, ils seront donc mis à pied le plus rapidement possible. Les autres sauront ainsi à quoi s’en tenir.

L’anti-management recommande également d’augmenter la pression et la charge de travail des personnes qui restent en supprimant les pauses et en menaçant de couper les bonus de ceux qui protesteront.

De toute façon on sait bien que les gens ne travaillent que pour l’argent.

 

Solution du management harmonieux

Et s’il y avait un lien entre bonheur au travail et performance ?

Plusieurs études prouvent que les employés heureux sont plus productifs (de 12 à 20% selon les études), sans compter l’absentéisme en baisse, la créativité en hausse et surtout une meilleure capacité à attirer et retenir les meilleurs éléments. Alors que le coût du mal être au travail est quant à lui estimé en moyenne à 13500€/employé/an

La recette du bonheur au travail

La route est longue et fastidieuse, il faut commencer modestement. En effet, le bonheur ne se décrète pas ; en revanche le manager peut le favoriser et y contribuer significativement.

Voilà quatre aspects -qui ne sont que du bon sens- qui peuvent vous permettre d’emprunter la route du bonheur.

1- MOTIVEZ INTRINSEQUEMENT

Tout d’abord, comprenez et activez les leviers de « bonheur », c’est à dire la motivation intrinsèque de chaque membre de votre équipe (par exemple en lisant ce post). Et mettez chacun dans les conditions et au poste qui lui permet d’obtenir et de réaliser ce qui est vraiment important pour lui. Trouver cette adéquation homme/poste nécessite d’être à l’écoute et d’avoir un sens aigu de l’organisation, et libère une énergie positive phénoménale.

2- DONNEZ DU SENS

Pour donner du sens à leurs actions, il faut que les membres de votre équipe se reconnaissent dans votre entreprise et son identité pour se l’approprier et la faire vivre à leur manière. Prenez le temps de clarifier la force de votre identité et de co-définir des valeurs partagées et vécues par tous, en les traduisant en comportements concrets. Pour créer ce sentiment d’appartenance, la méthode la plus efficace est d’élaborer et de partager votre Diapason 😉

3- LIBEREZ LA PAROLE

Encouragez une communication ouverte et positive. Cela implique d’une part de partager largement les informations en toute transparence, de demander l’avis de chacun et de créer une culture du feedback constructif , et d’autre part de se concentrer sur ce qui va bien, comme le recommande l’Appreciative Inquiry, et d’exprimer sa gratitude et sa reconnaissance régulièrement.

4- METTEZ VOS EQUIPES EN AUTONOMIE

Pour cela, il est nécessaire que l’organisation et les tâches à effectuer soient claires, que les moyens attribués soient adéquats, et que vos équipes disposent de la formation et des savoir-faire nécessaires. Il faut surtout que le niveau de contrôle soit diminué au profit de la confiance!

« Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. » Confucius

Le résultat

Essayez, les chiffres parleront d’eux-mêmes!

Bonheur= productivité= rentabilité. Il suffit de regarder Goretex, Harley Davidson ou, plus proche de nous, Hervé Thermique ou la biscuiterie Poult : les entreprises qui ont travaillé en profondeur sur cette notion de bonheur ont vu leur taux de rétention et leur résultat net dépasser largement celui de la concurrence depuis des années.

Car quand on aime son job et son entreprise, y venir le matin n’est plus un travail, c’est un plaisir.

Et si le bonheur au travail était un objectif pas si ridicule que cela ?

 

1 Commentaire

D’accord Hélène…
… mais comment amener les dirigeants et managers sur cette voie quand elle est très éloignée de leur système de valeurs… ? Voir réaction à ce sujet dans le groupe LinkedIn de SKILLS-ALLIANCE : https://www.linkedin.com/#postdetail/g-8153344-S-5985853431317876737

Comments are closed.