FAQ SUR LA CULTURE D'ENTREPRISE

 

Les questions qui nous sont fréquemment posées

Synthèse sur la culture d’entreprise 

« Pour construire une grande entreprise, il faut d’abord développer une culture d’entreprise » Octave Klaba (OVH)

 

« La culture de l’entreprise c’est le socle sur lequel tout se construit » Emmanuel Ruel (Châteauform’)

 

« Le centre de gravité de tout ce qu'on fait, c'est cette culture d'entreprise » Antoine Lemarchand (Nature & Découvertes)

 

« La culture d'entreprise, c'est le moteur de l'entreprise » Guillaume Raoux (Vivalto Vie)

 

« Une culture forte permet à tout collaborateur de réfléchir comme un fondateur et de prendre la bonne décision au jour le jour » Kevin Duchier (DRH de Germinal)

 

« La difficulté est de croître en gardant une âme commune » Mohed Altrad (Président d’Altrad)

 

« Not only a company HAS culture, it IS culture. » Simon Sinek 

 

« Pourquoi la culture est-elle si importante pour une entreprise ? Plus la culture est forte,

moins une entreprise a besoin de processus et plus vous pouvez faire confiance à tout le monde pour faire ce qui est juste. » Brian Chesky (Cofondateur et PDG de Airbnb)

 

« La notion de culture d’entreprise est le parent pauvre de la réflexion du chef d’entreprise alors que, quand les collaborateurs sont alignés avec les valeurs, le sens et la vision de l'entreprise, celle-ci performe beaucoup plus. » Emmanuel Gaudé (Starquest Capital)

Quelle est la définition de la culture d’entreprise ? Qu’est-ce que la culture d’entreprise ?

La culture d’une organisation, c’est le mode de fonctionnement et l’âme du collectif d’humains.

Toute entreprise, fondation, association, collectivité a donc une culture. Et chaque culture est différente.

Dit simplement, c’est pourquoi et comment on fait les choses ICI. 

De manière pragmatique, c’est le cadre permettant à tout collaborateur d’être aligné et autonome. C’est la façon dont les collaborateurs prennent les décisions quand la direction n’est pas là. 

C'est aussi ce qui soude ce collectif d'humains, l'énergise, lui procure une fierté d'appartenance, donne à l'équipe une puissance beaucoup plus importante que la somme des individus.

C’est enfin ce qui fait la singularité de l’entreprise aux yeux des clients et des parties prenantes, c’est la source de sa différenciation.

 

Quelles sont les composantes de la culture d’entreprise ?

La culture selon nous ne se limite pas aux valeurs ou à la raison d’être de l'entreprise mais incorpore l’ensemble des fondamentaux créant le cadre qui permet à tout collaborateur d’être aligné et autonome.

 

Ces fondamentaux comprennent notamment : valeurs, raison d’être, vision, ambition, proposition de valeur, principes d’organisation, personnalité de l’entreprise…

 

Nous les classons en un Why (quel sens ?), un Where (quelle route ?), un What (quelle proposition de valeur ?), un How (comment ?).

À quoi sert la culture d’entreprise ?

Une culture d’entreprise, si elle est claire, authentique et déployée tant en interne qu’en externe, génère la confiance des collaborateurs et des clients ainsi que leur fidélité.

 

Inspirante, elle est source d’attractivité et d’engagement.

 

Elle constitue un référentiel commun qui facilite les décisions, permet l’alignement et est indispensable pour pouvoir changer d’échelle sans perdre son âme et la recette initiale de succès (on appelle cela “scaler”).

 

Si a contrario la culture n’est pas claire, les équipes ont du mal à être autonomes, les divergences sont nombreuses ainsi que les départs, et l’entreprise manque d’attractivité, sauf à ne parler que d'argent. Lire à ce propos le retour d’expérience d’Octave Klaba, le dirigeant d’OVH

 

Les entreprises qui connaissent un succès florissant ont un point commun: elles savent transmettre dans chacun de leurs aspects, produits, services, gestion interne, etc. un esprit particulier, une “âme” forte dans laquelle clients, collaborateurs et partenaires se reconnaissent. 

 

Des exemples comme Patagonia et Michel & Augustin en sont la meilleure preuve. Elles se démarquent non pas seulement par l’innovation de leur offre ou leur efficacité à produire mais aussi par une identité aussi cohérente qu’attachante.

 

Concrètement une forte culture d’entreprise permet de :

- recruter ou fidéliser plus facilement

- accroître l’engagement

- développer la collaboration entre les équipes

- augmenter l’autonomie et la responsabilisation

- avoir un management « confiance » plus que « contrôle »

- réussir à travailler à distance 

- avoir une communication impactante et authentique

- se différencier pour mieux vendre

- prendre de nouvelles fonctions dans une entreprise en sachant où on met les pieds

- réussir une transformation

 

Découvrez nos offres pour vous aider à tirer parti de votre culture d’entreprise.

Quelle est l’importance de la culture d’entreprise ? Pourquoi est-elle indispensable ?

Les talents et les clients privilégient aujourd'hui les entreprises ayant des valeurs authentiques et porteuses de sens et ne sont pas fidèles aux organisations ayant une culture de façade.  

 

La crise sanitaire de 2020 a amplifié cette vague de fond. Elle a aussi mis en lumière la résilience des entreprises à forte culture, qui a joué le rôle de système immunitaire (Lire notre article à ce propos).

 

Expliciter une culture d’entreprise, c’est définir des règles du jeu claires permettant à chaque collaborateur de donner le meilleur de lui-même en étant aligné et autonome. C’est avoir un référentiel qui permet de savoir comment décider et quand pouvoir dire « non ». C’est pouvoir repérer plus facilement les incohérences.

 

De plus en plus de dirigeants prennent conscience que la culture d’entreprise apporte attractivité, résilience, alignement et autonomie et sous-tend véritablement le succès de l’entreprise.

 

C'est pourquoi expliciter une culture authentique va progressivement devenir un standard. 

Culture d’entreprise et performance économique et financière

La culture d’entreprise a un impact direct notamment sur :

 

1/ la productivité des équipes, en clarifiant le cadre et le mode de fonctionnement, en réduisant les tensions et en favorisant l’autonomie

2/ les coûts de recrutement compte tenu d’une attractivité accrue, de recrutements plus réussis et d’une plus grande fidélité

3/ l’absentéisme du fait d’une plus grande motivation et d’un plus grand plaisir au travail

4/ le coût de la structure hiérarchique en permettant une organisation plus horizontale 

5/ le coût d’acquisition client du fait d’une plus grande capacité d’attraction

6/ la fidélité client en raison d’une confiance et d’une résonance plus forte

7/ la marge réalisée car les clients apprécient la qualité de service fournie et la valeur ajoutée apportée

 

La culture d’entreprise crée donc de la valeur !

 

Découvrez nos offres pour vous aider à renforcer votre performance en tirant parti de votre culture d’entreprise.

Quelles sont les caractéristiques de la culture d’entreprise ?

1/ L’authenticité

Une culture d’entreprise doit avant tout être authentique, ADNique. Elle doit représenter l’essence de l’entreprise, ce qui s’y passe réellement. Attention à ne pas y mettre ce que l’on voudrait être et que l’on n’est pas.

Un seul élément « fake » et toute votre culture en souffre.

 

2/ L’effet clivant

Une forte culture d’entreprise a un caractère clivant. On aime ou on n’aime pas. Elle ne passe pas inaperçue. Elle marque donc les esprits et crée une forte différenciation. Pensez à Michel & Augustin, Apple… à ce propos écoutez notre interview de Kevin Duchier DRH de Germinal sur notre podcast “La culture d’entreprise en action !”

Y a-t-il des bonnes et des mauvaises cultures d’entreprise ?

Sauf si elles sont immorales, il n’y a pas de bonnes et de mauvaises cultures, il y a VOTRE culture.

 

Qu'elle soit super exigeante ou bienveillante, l’important est que l’organisation assume qui elle est et agisse en cohérence.

 

L’important est d’être authentique, « droit dans ses bottes » !

 

« Soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris » disait Oscar Wilde

Quels sont les enjeux liés à la culture d’entreprise ?

1/ Le premier enjeu est que les dirigeants de l’entreprise prennent conscience de l’importance de la culture d’entreprise. 

La culture d’entreprise, c’est un peu comme l’oxygène que l’on respire. On ne se rend pas compte de son existence et qu’elle nous est indispensable, alors que l’on baigne dedans. 

Si la culture se perd, alors l’oxygène vient à manquer. Si la culture d’entreprise souffre de dissonances, l’air sent mauvais.

Lorsque l’entreprise est une start-up, la petite équipe n’a pas besoin de se parler pour se comprendre et ne ressent donc pas le besoin de définir sa culture. Mais c’est une erreur.

Lorsque l’entreprise grandit, le risque est fréquent de perdre ce qui a fait le succès. Cela se traduit par exemple par des tensions entre anciens et nouveaux collaborateurs et par des départs.

Il est nécessaire le plus tôt possible d’expliciter la culture, ce qui permet de passer sans heurts d’une « baby culture » à une « grown-up culture ». 

Il n’y a pas de limite à la taille : il suffit de voir des entreprises comme Disney, LVMH, L’Oréal, Altrad, Apple qui ont toutes une culture forte et préservée au fil des années

 

2/ Le deuxième enjeu est de faire en sorte que la culture ne se limite pas à un cercle restreint autour du dirigeant mais qu’elle soit adoptée et utilisée concrètement au quotidien par l’ensemble des équipes. 

Le challenge est gagné lorsque se référer à la culture est un véritable réflexe pour tous et lorsqu’elle est intégrée dans tous les processus.

 

3/ Enfin il est délicat de préserver dans la durée l’âme de l’entreprise, ce qui fait son essence. La culture est fragile et peut se perdre. 

Les cas les plus fréquents de mise en danger sont : la réalisation de nombreux recrutements sans compatibilité culturelle, la nomination d’un nouveau dirigeant, la fusion avec une entreprise, la trop forte financiarisation.

 

Heureusement les Harmonistes sont là pour vous aider à franchir ces étapes 🙂

Quelles sont les erreurs à éviter en matière de culture d’entreprise ?

1/ Croire qu’un baby-foot suffit

2/ Croire que c’est un sujet bisounours ou une mode alors que la culture d’entreprise est stratégique et source de performance 

3/ Croire que ce n’est qu’un sujet RH ou de communication (et non un sujet de direction générale concernant l’ensemble de l’entreprise)

4/ Mettre rapidement quelques aspirations sur le papier et ne pas faire un travail en profondeur d’authenticité

5/ Croire que c'est quelque chose qui a simplement besoin d’être explicité et qu’ensuite c'est terminé

6/ Ne pas être exemplaire ou prendre des décisions contraires à la culture de l’entreprise

7/ Recruter sans prendre en compte la compatibilité culturelle

8/ Penser que ce n’est utile qu’en interne alors c’est tout aussi important pour l’externe (communication, clients, fournisseurs, relation avec les actionnaires, les partenaires)

9/ Réaliser une opération financière ou une transformation sans prendre en compte les aspects culturels

Comment présenter et communiquer la culture de l’entreprise ?

Il y a de multiples façons de mettre en valeur et communiquer la culture d’entreprise tant en interne qu’en externe : Manifesto, livret d’accueil, culture book, page dédiée sur votre site web et sur une section de votre intranet, vidéo de témoignages, livre des histoires de l’entreprise… 

 

Elle se matérialise et se perpétue aussi sous forme de symboles et de rituels.

 

L’important est de la décrire à votre façon, de la manière qui vous ressemble le plus, selon votre style.

 

A titre d’exemple, Openclassrooms présente sa culture d’entreprise sous la forme d’une session d'e Learning !

 

Découvrez notre offre pour vous aider à mettre en valeur votre culture d’entreprise.

Des exemples de culture d’entreprise ?

Vous souhaitez découvrir de belles cultures d’entreprise, des cultures pleinement incarnées et assumées ?

 

Dans notre podcast “La culture d’entreprise en action”, vous trouverez des témoignages de dirigeants d’entreprises à la culture forte, assumée et authentique tels que : Nature & Découvertes, Camif, Voltalia, Châteauform’, Vivalto Vie, Oui Care, Germinal, Comet, MailinBlack, Alenvi, leboncoin, Phénix, Castalie, Clinitex, Patagonia ainsi que des entreprises industrielles comme Sphering, Diam, Codimag, Sealock…

 

Vous constaterez à quel point ces entreprises s’appuient sur leur culture, et à quel point elles sont attirantes et performantes.

 

Vous pouvez aussi consulter nos articles présentant des entreprises inspirantes.

Quelle est l’empreinte du dirigeant sur la culture de l’entreprise ?

À la création de l’entreprise, la culture de l’entreprise se confond avec celle du ou des dirigeants. Puis au fur et à mesure des années, l’entreprise acquiert sa propre culture.

 

Elle reste toujours fortement influencée par celle du dirigeant puisqu’il est le décisionnaire et le principal ambassadeur.

 

Le changement de dirigeant est une période charnière et délicate. L’objectif est-il de préserver la culture initiale, de la faire évoluer, de la transformer profondément ? L’important est de mener cette réflexion de manière proactive, ce qui n'est malheureusement pas toujours fait.

Y a-t-il différents types de culture d’entreprise ? 

Il existe des méthodologies qui classent les entreprises dans des typologies de culture selon un nombre limité de critères. C’est alors ignorer toutes les autres composantes de la culture.

 

Ces méthodologies sont donc réductrices et simplificatrices. 

 

Vous avez compris que nous n’aimons pas trop mettre des cultures dans des cases et que nous respectons la singularité de chaque entreprise.

Quel est le lien entre la culture d’entreprise et la RSE ?

La RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) est une démarche volontaire de l’entreprise en matière de développement durable et de responsabilité et de gouvernance vis-à-vis de ses parties prenantes. Elle a été encouragée par le législateur en obligeant les grandes entreprises à émettre un rapport certifié.

 

La raison d’être d’entreprise est une composante commune de la RSE et de la culture d’entreprise. Elle donne du sens à la RSE : il est difficile de définir une politique RSE pertinente et cohérente si l’on ne connaît pas sa raison d’être d’entreprise.

 

La RSE est malheureusement perçue comme étant principalement de la cosmétique pour 84% des français (Source cercle Synopia – le Figaro du 9/11/19). Car, entre remplir un rapport RSE et être aligné dans les faits avec son contenu, il y a une grosse différence. 

 

Les responsables RSE ont au contraire la volonté de la mettre au cœur de toute l'organisation.

 

La culture d'entreprise est le levier et le référentiel opérationnel qui permet de décliner la RSE dans toute l’entreprise, par exemple en termes de vision, de stratégie, d’organisation, de comportements, de proposition de valeur...

 

B-Harmonist vous accompagnee pour décliner votre RSE au cœur de vos opérations.

Comment créer et instaurer une culture d’entreprise ?

Toute organisation a intrinsèquement une culture d’entreprise. II s’agit moins de la créer que de la clarifier et de l’utiliser concrètement.

 

  1. Le premier pas est de la définir clairement et de l’expliciter.
  2. Le deuxième est de la communiquer et de l’assumer.
  3. Le troisième est de la décliner partout en interne dans l’organisation ainsi qu’en externe auprès de toutes les parties prenantes.
  4. Le quatrième est d’entretenir constamment la flamme et de la faire évoluer quand cela est nécessaire.

 

Découvrez toutes nos offres pour renforcer rapidement votre culture d’entreprise.

Comment préserver la culture d’entreprise ? Est-elle fragile ?

Peu entretenue, la flamme risque de s'essouffler. 

La culture d’entreprise est une énergie particulière, “inversée”: plus vous l’utilisez et plus elle se renforce, moins vous l’utilisez et plus elle s’épuise et manque de force !

 

De manière générale, Toute entreprise est perpétuellement soumise à des changements du marché, d’hommes, de stratégie, d’organisation, d’actionnaires et de périmètres compte tenu d’acquisitions.  Préserver la flamme dans la durée est donc un challenge.

 

C’est pour cela qu’il est nécessaire de définir une gouvernance de la culture d’entreprise avec un responsable et un processus pour savoir quand et comment la faire évoluer. (Découvrez notre offre à ce sujet)

 

L’objectif est de franchir les différentes étapes tout en préservant l’âme de l’entreprise. Lire notre article à ce sujet.

Plus la culture de votre entreprise sera forte, authentique, utilisée au quotidien et proactivement gérée, plus les difficultés seront faciles à surmonter et plus l’entreprise franchira les étapes en gardant son âme.

La culture, c’est la santé et le système immunitaire de votre entreprise. Prenez en soin et utilisez-là !

Comment faire vivre la culture d’entreprise dans un contexte de télétravail ?

Avec le télétravail, la culture d’entreprise n’est plus totalement synonyme de locaux ni de rencontres physiques et il faut réinventer la façon de l’exprimer et de l’entretenir.

 

Pour éviter le sentiment d’isolement et garder les équipes soudées et engagées dans un contexte de télétravail, 3 clés nous paraissent essentielles :

 

1/ Garder toutes les équipes alignées autour d’une culture et d’un projet d’entreprise clair et inspirant et revisiter collectivement les composantes à faire évoluer

2/ Décliner la culture d’entreprise dans les pratiques du télémanagement 

3/ Créer et maintenir des liens de confiance

 

Si cela vous paraît délicat à faire, pensez que le métier d’Harmoniste a été créé pour vous y aider. 🙂

Découvrez notre offre télétravail.

Que enseignements tirer de la période du Covid sur la culture d’entreprise ?

 

La crise sanitaire, au même titre que toutes les crises, est un révélateur, un véritable crash-test de la culture d’entreprise.

 

Car elle est en quelque sorte son système immunitaire.

Les crises sont aussi des opportunités pour travailler et renforcer sa culture d’entreprise. Voir notre article.

Plus la culture est forte, plus l'entreprise est résiliente et affronte les crises les coudes serrés et avec agilité. Moins elle l’est, plus la motivation et la capacité d’adaptation sont faibles.

 

Voici un quiz gratuit de quelques minutes vous aidant à évaluer l’impact du Covid sur votre culture d’entreprise.

 

Découvrez notre offre vous tirer les enseignements de la crise du Covid sur votre culture d’entreprise.

Une culture d’entreprise évolue-t-elle ?

Oui à périmètre constant la culture d’entreprise évolue lentement, de manière « darwinienne » pour s’adapter à son écosystème.

Elle peut aussi connaître des changements plus rapides, voire brutaux, suite à des fusions ou acquisitions, des changements de dirigeant et de stratégie, etc.

Il est important de la revisiter environ tous les 3 ans et a minima à chaque changement d’étape car cela  implique généralement une évolution d’organisation, de stratégie et du management.

Il est alors important de gérer proactivement les aspects de culture d’entreprise. C’est tout à fait possible de réfléchir en amont de chaque changement à la meilleure manière de la faire évoluer. 

Les Harmonistes sont là pour vous y aider.

 

Découvrez notre offre vous gérer votre culture d’entreprise.

Comment changer la culture d’entreprise ?

Pour réussir une transformation de culture d’entreprise, nous recommandons de :

 

  • clarifier la culture d’entreprise actuelle et celle que l’on vise
  • faire en sorte que le projet d’évolution ait du sens (pas seulement lui donner du sens)
  • définir un cadre clair au projet d’évolution
  • faire participer les équipes à la définition du plan de transformation 
  • s’appuyer sur les ambassadeurs de la culture dans l’entreprise
  • coacher les équipes ou les managers pour accompagner la mise en mouvement

 

Voir notre offre à ce sujet

Quelle est l’importance de la culture d'entreprise dans une transformation ?

Selon HBR, 70% des transformations n'atteignent pas leurs objectifs car les freins culturels et humains sont insuffisamment appréhendés.

Le point faible dans la façon de mener les transformations aujourd’hui est l’insuffisante prise en compte des éléments culturels.

L’entreprise dispose-t-elle de la bonne culture pour mener à bien la transformation souhaitée ?

 

Par ailleurs, une culture d’entreprise forte joue le rôle de système immunitaire et de préservation. Elle peut donc freiner ou s’opposer à l’adoption d’une transformation, notamment si elle est brutale ou dissonante.

 

Il est donc nécessaire :

  • d’analyser en amont en quoi la culture d’entreprise pourrait être un frein ou levier à la transformation
  •  de comprendre si la culture d’entreprise doit elle-même évoluer
  • d’avoir développé en amont la capacité d’adaptation au sein de la culture d’entreprise

 

Découvrez notre offre « réussir sa transformation ».

Culture d'entreprise et opération financière : comment éviter un choc des cultures ?

La différence de cultures est le principal obstacle dans 85% des échecs des acquisitions (BCG). Or, un choc de cultures est en général dévastateur. Il se traduit en fuite de cerveaux et pertes de clients.

 

Les Harmonistes recommandent de comparer les deux cultures le plut tôt possible ce qui permet d’en déduire la tactique d’intégration la plus pertinente pour créer de la valeur (et surtout ne pas en détruire)

 

Découvrez notre offre « Réussir une opération financière » et notre livre blanc co-écrit avec la banque d’affaires Sevenstones à ce sujet.

 

Quelles sont les limites de la culture d’entreprise ?

Une culture d’entreprise est par nature clivante. Elle peut paraître excessive aux yeux d’un tiers. Mais elle ne doit pas être nuisible, ce qui appelle de veiller aux risques d’exagération. C’est le principal danger.

 

Par exemple, l’un de nos clients avait une culture de frugalité si forte que cela limitait fortement la capacité à investir, d’où une incapacité de tirer parti de la croissance du marché et d'en rester l’un des premiers acteurs.

La culture d’entreprise réduit-elle la liberté ?

La culture d’entreprise ne restreint pas la liberté. Elle crée au contraire le cadre et la confiance permettant à chacun de pouvoir exprimer sa créativité, sa personnalité et d’être autonome pour donner le meilleur de lui-même. 


Comme le dit Thierry Pick, fondateur de Clinitex, dans notre podcast : “la culture d’entreprise c’est le cadre de liberté”.

La culture d’entreprise limite-t-elle la diversité ?

Elle favorise au contraire la diversité en créant un dénominateur commun qui permet de se mettre sur la même longueur d’ondes et d’accepter plus facilement des différences de personnalité.

 

Pensez au jeu d’échecs : les règles ne limitent ni la créativité ni le type de joueurs.

 

La culture d’entreprise, ce sont simplement les règles du jeu. 

Quel est le lien entre culture d’entreprise et stratégie ?

Cette phrase de Peter Drucker est aujourd’hui célèbre : « la culture mange la stratégie au petit déjeuner ». 

Elle exprime que la raison d’être et la vision de l’entreprise sont en amont de la stratégie.

Culture et stratégie sont en fait intimement liées et doivent constamment converger. 

 

Par exemple, le dirigeant de State Street, le troisième plus gros gestionnaire d’actifs au monde, appelle les dirigeants et les conseils d’administration à s’assurer régulièrement que l’entreprise dispose de la culture permettant de mener à bien sa stratégie.

 

Découvrez notre offre pour aligner toute l’entreprise autour de votre stratégie.

Pourquoi la culture d’entreprise est-elle un instrument au service du management ?

La culture d’entreprise constitue un référentiel de décision et de management, par exemple pour recruter, promouvoir, donner du sens, féliciter,  corriger un comportement, communiquer…

« Notre culture d’entreprise, c’est l’élément le plus fort d’aide à la décision chez nous » dit Damien Neyret, Président de MailinBlack.

 

C’est un levier pour renforcer la confiance, l’engagement, la collaboration, la fidélisation mais aussi la responsabilisation et l’autonomie.

Avec une culture d’entreprise forte, manager devient tout simplement plus facile.

 

Découvrez notre offre pour vous aider à faire progresser les pratiques de management.

Quel est l’impact de la culture d’entreprise sur l’attraction des talents ?

L’effet d’attractivité est aujourd’hui important : 4 personnes sur 5 tiennent compte de la culture d'entreprise avant de postuler à un emploi (Glassdoor).

 

Il suffit de voir le succès d’un site comme Welcome to the Jungle.

 

Et pour 56 % des Français la culture d'entreprise a plus d'impact que le salaire dans leur satisfaction au travail (Glassdoor). D’où un effet aussi sur la rétention des talents. 

 

Avoir une culture forte est aujourd’hui un véritable aimant à talent, autant pour les attirer que pour leur rétention ! Lisez à ce propos notre article “Il me demande « quelle est votre culture d’entreprise ? » Que dois-je répondre ?” ou écoutez le témoignage de Thibault Lamarque de Castalie.

 

Lors des entretiens de recrutement, les questions suivantes deviennent de plus en plus fréquentes : quelle est votre culture d’entreprise, quelles sont vos valeurs, que fait l’entreprise en matière d’impact ?

 

Et vous, vos équipes répondent-elles facilement à ces questions ?

Votre culture d’entreprise est-elle source d’attractivité des candidats ?

 

Découvrez notre offre pour vous aider à renforcer votre parcours collaborateur.

Recruter un bon élément qui ne matche pas avec la culture est-il possible ?

Non, non et non. Quelles que soient ses qualités, la greffe ne prendra pas, cela ne s'inscrit pas dans la durée et, pire, il y aura alors un risque de voir un silo se former.

 

C’est pour cela qu’il est vital de vérifier la compatibilité culturelle lors des recrutements.

 

Mais la situation est rarement aussi noire ou blanche. Les Harmonistes forment vos équipes à savoir vérifier la compatibilité culturelle.

Comment gérer les différences de culture dans un contexte international ?

Les tensions culturelles à l’international sont fréquentes et sont un véritable frein.

Les éviter nécessite d’avoir défini en amont une stratégie culturelle claire: veut-on une culture d’entreprise homogène ou hétérogène ? Notre culture est-elle résolument internationale ou franco-française ?

 

Les Harmonistes recommandent avant tout de cartographier les différentes cultures pour en déduire la tactique pour mieux collaborer.  

 

En 2 mots, cela passe par l’adhésion à un projet commun, par l’identification des zones de tension.

Cela passe par mieux se connaître soi et mieux connaître l’autre et ses attentes,.

 

Découvrez notre offre pour vous aider à gérer des différences de culture.

Quel est l’intérêt pour un individu de rejoindre une entreprise à forte culture, résonante pour lui ?

S’il adhère à la mission et aux valeurs, le cadre étant clair, il peut pleinement exprimer son talent et donner le meilleur de lui-même. 

Il est entouré de personnes qui lui font confiance et il a de l’autonomie. Les conditions pour s’épanouir et grandir sont donc réunies.

Si au contraire il s’avère ne pas être en phase avec la culture de l’entreprise, c’est flagrant pour lui et l’entreprise. À quoi bon rester alors ?

 

Kevin Duchier, DRH de Germinal explique par exemple : « Nous avons une culture tranchée et nous en sommes fiers. Tous les candidats savent qui on est, ce que l’on pense. Ils doivent venir pour qui on est et non pour ce que nous faisons. »

Comment évaluer, analyser, mesurer la culture d’entreprise ?

Voilà la manière de faire des Harmonistes : 

 

Nous analysons chacune des composantes de la culture d’entreprise. 

 

Puis nous identifiant son degré de force :

  • La culture est-elle prégnante mais non formalisée ?
  • Est-elle formalisée, assumée et incarnée ?
  • Est-elle utilisée en interne de manière opérationnelle, fréquente et large ?
  • Est-elle reconnue à l’extérieur ?

 

Il est aussi possible de comparer des cultures, par exemple dans le cadre de l’acquisition d’une entreprise. L'objectif est d’éviter des chocs de culture et de définir une stratégie d’intégration optimale.

Il aurait été utile de le faire avant la fusion de Lafarge avec Holcim ou celle de Bayer avec Monsanto…

 

Nous avons développé une offre vous permettant d’avoir une vision objective de la culture de votre entreprise grâce à un sondage. Plus d'informations ici.

Il y a une question que vous voudriez voir dans cette FAQ ? Dites nous laquelle

Et si cette FAQ vous a plu, partagez-la et envoyez-nous un petit mot, cela fait toujours plaisir.
Dites-nous aussi s’il y a des choses qui vous interpellent.

Appelons-nous : 06 15 91 32 90 (Patrick), c'est simple et chaleureux

 

Prenez directement rendez-vous avec Patrick

 

Ou laissez un message : patrick@b-harmonist.com

La culture d'entreprise en action
La culture d'entreprise en action

76 boulevard Exelmans
75016 Paris - France

Profil LinkedIn de B-Harmonist

Mentions légales et CGU
© B-Harmonist 2021

Pour rester en contact, abonnez-vous au Fil d'Harmonie, la newsletter bi-mensuelle des Harmonistes