La communication authentique

communication authentique

Cas concret :

Cette AG vous donne déjà des cauchemars. Comment allez-vous expliquer aux actionnaires que vous souhaitez investir dans une nouvelle activité et récompenser le comportement de vos équipes alors que les résultats financiers sont médiocres ? En plus, vous détestez parler en public. Vous n’êtes pas du tout naturel, vous perdez vos mots… Le média training que vous avez fait a révélé que vous êtes un piètre acteur et orateur. Comment vous en sortir ?

communication authentique

THEORIE

Rappel préliminaire : La communication, ce n’est pas ce qu’on émet, c’est ce que l’autre comprend, retient, et fait. Comment réussir ce triple objectif ?

Parler en public: Fini les tics, soyez authentique!

Les mots n’ont pas d’importance

Si on prête tant d’importance aux mots, c’est parce qu’ils sont plus faciles à maitriser pour nos esprits rationnels. En réalité, on communique majoritairement de manière non verbale.

Selon les études de Mehrabian,vos interlocuteurs sont influencés à :

  • 38% par votre voix,
  • 55% par votre posture, vos gestes, votre apparence,
  • 7% seulement pas vos mots!

En effet notre cerveau perçoit et interprète tous ces signaux non-verbaux bien avant d’avoir compris le sens des mots (sens qui sera d’ailleurs influencé par ces premiers signaux).

communication authentique

C’est donc cette partie « non-verbale » et inconsciente qu’il faut maitriser. Et la seule manière de le faire efficacement, vu les innombrables paramètres à maitriser qui donnent déjà le tournis (respiration, regard, déplacement, ton, gestes des mains etc), c’est de ne pas avoir à y penser. Parce qu’on exprime exactement ce qu’on est.

 

On ne peut pas tromper mille fois mille personnes

On ne peut jouer que son propre rôle : nous communiquons en permanence et de manière inconsciente notre identité.

Comme le dit Céline Dion dans sa chanson « on a toujours un geste qui trahit qui l’on est ».

Si on a tendance à vouloir copier les journalistes TV ou les acteurs, à forcer sa voix ou ses gestes dans une tentative de théâtre, le résultat est finalement souvent à l’opposé de l’objectif : ça sonne faux. Ou très plat. Il n’y a pas plus insipide que les voix off quasi mécaniques d’un reportage d’Arte. Et c’est une source supplémentaire de stress que de penser à ce rôle que vous devez jouer.

 

Authenticité = Crédibilité

Et si vous étiez tout simplement vous-même ?

Bonne nouvelle : le fait d’assumer votre identité et votre propre style va donner de la crédibilité à votre communication ! Car quelqu’un qui est lui-même est inconsciemment perçu comme fiable et digne de confiance. Rappelez-vous que notre cerveau est un détecteur (inconscient) d’incohérence, et il génère immédiatement de la méfiance s’il en repère une.

Il est donc préférable de pleinement assumer votre identité dans votre communication.

  • Vous êtes introverti avec une petite voix ? Il est certes important d’être entendu, mais inutile de forcer votre voix. Sachez que c’est celle qu’on écoute avec le plus d’attention (car sinon on ne l’entend pas).
  • Vous êtes vite mal à l’aise en public ? Exprimez-le dès le début en souriant : 55% des gens ont peur de la prise de parole, donc la moitié de la salle vous soutient !
  • Vous êtes un « bon vivant » ? Alors ne parlez pas uniquement de rigueur, de résultat et de rentabilité, parlez aussi de partage, de plaisir et d’équipe. Ce sera tellement plus crédible et cohérent (et tellement plus naturel pour vous) !

Le pouvoir de l’imaginaire inconscient

Au-delà des mots et de la forme, pour être encore plus efficace dans votre communication, sachez que ce sont les images et les émotions générées par vos paroles qui vont le plus marquer les gens. En effet notre cerveau ne fonctionne que par génération de ressentis et d’images, souvent inconscients.

Si vous voulez qu’il retienne, votre auditoire doit pouvoir se faire un film ou au moins une image de ce que vous dites.

Alors plutôt que d’énumérer de longs arguments logiques,mieux vaut :

  • Raconter une histoire ou une anecdote
  • Utiliser des métaphores et des analogies
  • Montrer des images et des symboles

 

Et une fois de plus, la cohérence entre votre identité et ces éléments de communication est primordiale. Chacune de ces idées doivent renvoyer, consciemment ou non, à ce que vous êtes vraiment, contribuant ainsi à augmenter votre crédibilité.

MISE EN PRATIQUE

Comprendre et assumer son style de communication

Évidemment cela commence par comprendre et accepter son identité réelle, au niveau de l’individu comme au niveau de l’entreprise. Plus cette double identité sera claire et assumée, plus il sera facile de s’exprimer de manière naturelle et authentique, de communiquer de manière « harmonieuse », c’est-à-dire en mettant en valeur ce que vous êtes vraiment.

Cela va demander un vrai travail de compréhension puis d’alignement entre votre communication et votre identité réelle. (les ateliers croisés Corps-Voix-Contenu en studio vidéo de Business Harmonist sont particulièrement recommandés pour leur efficacité redoutable !)

communication authentique

Une image vaut mieux qu’un long discours

Comme nous l’avons dit, pour que notre auditoire retienne, une image vaut mieux qu’un long argument. Donc laissez les images venir à vous. Votre cerveau vous en apportera à foison (sinon, le secret est de taper les 2-3 mots clés sur la base d’images de Getty Image, les suggestions sont aussi nombreuses que de qualité).

Par exemple, plutôt que dire « l’investissement dans ce nouveau produit va permettre d’augmenter notre CA l’année prochaine » (aucune image), préférez « cette nouvelle branche qui commence à pousser sur notre arbre est prometteuse, les premiers fruits sont excellents, et la récolte devrait être abondante ».

communication authentique

 

Raconter des histoires

Puisqu’il faut maintenir l’attention de votre audience, voici une trame « optimale » pour raconter une histoire et faire passer un message fort inspirée des TED talks tels que décryptés par Aurélie Salvaire :

  1. Boom : entrée percutante, avec une petite anecdote personnelle.
  2. Me : Commencez par vous-même et ce qui vous amène à parler du sujet.
  3. Us : Expliquez en quoi cela concerne aussi tout votre auditoire.
  4. Now : Tirez en les conclusions sur ce qu’il faut faire.
  5. Act : Appelez à l’action immédiate.

En y ajoutant une dose subtile d’humour et d’émotions, vous êtes assurés d’une audience pendue à vos lèvres.

communication authentique

 

En mettant ces conseils en application, vous serez surpris à quel point ce trac qui vous hantait va rapidement disparaitre, pour laisser la place à du plaisir. Pensez que vos auditeurs vous apprécient tel que vous êtes, appuyez-vous sur eux et leurs regards. Soyez sincère !

Vos actionnaires « résonnants » applaudiront. Vous aurez été vous-même donc vous aurez été bons.